4 Conseils pour bien vivre sa grossesse

Être enceinte est une expérience palpitante avec ses hauts et ses bas. Certaines femmes la vivent globalement très bien et d’autres plutôt mal et pourtant porter un enfant dans son sein, donner la vie reste un énorme privilège. Déjà maman de 3 enfants, j’ai eu la grâce d’en porter un 4e ces derniers mois et je vous livre dans cet article, suite à mon expérience, quelques conseils pour bien vivre sa grossesse et en faire une fabuleuse aventure familiale.

1. Faites-vous un moral d’acier

Vous avez embarqué à bord d’un vol qui durera 8 à 9 mois. Quand vous apprenez la nouvelle, en général le vol a décollé à votre insu depuis 2 à 3 semaines environ.

9 mois, c’est long mais… heureusement ça finit par passer. Il est fort probable que vous traversiez des zones de turbulences durant le vol. En fait les zones de turbulences font partie du chemin.

Eh oui, des tempêtes hormonales ont lieu dans votre corps et les effets se feront plus ou moins vite sentir dans une plus grande ou une moindre mesure : nausées, vomissements, fatigue extrême, perte d’appétit… votre propre salive pourra vous sembler un corps étranger. Votre propre odeur, celle de votre conjoint et celles vos enfants si vous en avez risquent de vous paraître insupportables, vous pourrez éprouver un profond dégoût pour vos plats préférés.

Quand tous ces désagréments commencent on a l’impression qu’ils vont s’éterniser ; on compte les mois, les semaines, les jours.  On se demande par moment pourquoi on s’est mis dans cette galère ?

Heureusement que la tempête s’apaise en général vers la 16e semaine d’aménorrhée (absence de règles) entre 3 et 4 mois. Et là, le soleil se met à briller. La tempête se calme un peu. Pas complètement mais…souriez…le soleil brille… Votre ventre commence à s’arrondir, vous commencez à sentir bébé bouger, vous avez plus de pêche, le vol devient plus agréable : le deuxième trimestre, c’est le printemps de la grossesse. Ça y est ! Vous ne vous endormez plus, assommée de fatigue à 19h. Vous arrivez à tenir jusqu’à 21h, 22h et des fois même jusqu’à 23h. Tout le monde vous trouve mignonne avec ce petit ventre.

Puis arrive le troisième trimestre, votre ventre est de plus en plus pesant, vous vous sentez grosse, lourrrrrde. Vos oragnes remontent à cause de bébé. Vous avez des reflux acides après avoir mangé. La nuit, bonjour les insomnies ! Elles vous préparent à veiller parce qu’une fois que bébé sera là, vos nuits seront très perturbées. Vous avez du mal à mettre ou enlever vos chaussures parce que votre bidon devient encombrant. Vous avez du mal à vous retourner dans votre sommeil ou à vous lever du lit pour aller faire pipi. Avec ce masque qui déforme votre visage, votre nez qui a peut-être grossi, ces vergetures qui sont apparues, vous pouvez vous sentir moche.

Vous en avez un peu marre, et ce ras-le-bol fort heureusement est fait pour votre bien, il vous donne des ailes pour affronter l’accouchement.

On dit souvent que si un homme averti en vaut deux, alors une femme avertie en vaut 4. Alors, faites-vous un moral à toute épreuve pour surmonter ces aléas. Yes ! You can ! You are a woman !

2. Soyez positive

La grossesse n’est pas toujours un long fleuve tranquille. La plupart des femmes enceintes passent par de grosses périodes d’angoisse :

-Ma grossesse ira-t-elle jusqu’au bout ?

-Bébé n’aura-t-il aucune malformation ?

-Et si je chopais la toxoplasmose ? Lol

-Bébé naitra-t-il en bonne santé ?

-Et si bébé était un mort-né ?

-Vais-je survivre à mon accouchement ?

Vous pensez à des histoires macabres qu’on vous a racontées ou que vous avez vues des amis ou connaissances vivre et vous vous demandez si vous n’allez pas vivre le même sort. Cela se complexifie lorsque le médecin vous annonce quelques complications : col court, col ouvert, tension artérielle élevée, taux de sucre trop important, placenta praevia, nécessité de faire un cerclage, obligation de rester alitée. Vous en apprenez de ces termes médicaux… Avec les yoyos hormonaux, vous pouvez facilement broyer du noir.

Puis se rapproche l’accouchement. Vous l’imaginez comme un film d’horreur ! Vous vous imaginez pleine de sueur en train de hurler de toutes vos forces dans la salle et vous avez l’impression que vous allez mourir. A l’approche de l’accouchement vous faites plein de rêves bizarres dans lesquels vous accouchez d’un poulet, d’une souris, etc. Ah la vie de femme n’est pas simple…

Rassurez-vous ! La plupart des femmes traversent ces angoisses ! 

Si vous vivez une de ces angoisses, c’est le signe que vous avez une imagination fertile ! Et si vous l’utilisiez pour imaginer la vie en rose ?

Et si vous l’utilisiez pour positiver ???

Voyez votre bébé qui se porte bien et qui évolue bien dans votre ventre. Votre ventre est une piscine chauffée très agréable dans laquelle bébé épanoui s’amuse à faire des galipettes. Il vous fait des coucous de temps à autres en vous donnant des coups de pieds et de coudes. Votre corps de femme conçu par le Créateur pour donner la vie ne relâchera bébé qu’au moment opportun.

Voyez-vous détendue entrant dans la salle d’accouchement. Visualisez-vous avec un sourire aux lèvres ! Vous avez mal mais la douleur reste supportable. L’équipe médicale est sympathique. Vous accouchez d’un beau et magnifique bébé que vous tenez dans vos bras. Vous êtes heureuse ! Votre famille est comblée ! C’est pas plus beau la vie de femme enceinte quand on l’envisage comme cela ?

Quoiqu’il advienne envisagez les jours futurs radieux. Vous avez tout à y gagner ! Regardez autour de vous, tous ces gens que vous voyez ont été portés pendant 9 mois et plusieurs avec des soubresauts plus compliqués que vous ignorez et pourtant ils sont tous nés. Vous êtes donc très bien partie pour y arriver ! 

3. Profitez-en

Comme c’est mignon une femme enceinte… Quand vous êtes enceinte, le monde entier est à vos petits soins. Profitez-en !!! Cela ne va pas durer toute la vie. Regardez autour de vous, toutes ces personnes volontaires pour porter vos bagages, pour vous céder la place, pour vous éviter les queues interminables, pour vous aider à faire tout ce que vous peinez à faire toute seule. Pro-fi-tez !! Faites-vous bichonner ! Acceptez généreusement l’aide qu’on vous donne !

Par ailleurs, vous avez une bonne excuse pour ne rien faire et éviter tout ce qui vous ennuie : vous êtes fa-ti-guée ! Et tout le monde le comprend ! Formidable non ?

Aucun moment n’est aussi favorable pour qu’on tolère vos caprices et vos envies. Faites-vous donc masser, relaxez-vous. Prenez soin de vous ! Vous avez une bonne excuse pour refaire votre garde-robe : vos vêtements vous lâchent un à un ; ils ne plus compatibles avec votre nouvelle silhouette.

Faites un shooting de grossesse, immortalisez ces instants précieux pour vous et pour votre famille.

Même si vous êtes fatiguée, soyez coquette et belle en dépit de tout ! Restez digne même quand les contractions se déclencheront, restez belle : vous êtes une femme !

4. Impliquez votre mari et éventuellement vos autres enfants !

La grossesse est une excellente opportunité pour resserrer les liens familiaux.

De son annonce jusqu’à l’arrivée de bébé, une formidable aventure peut s’écrire en famille.

Bébé bouge ? Bébé a le hoquet ? Partagez ces sensations avec votre mari et vos enfants. Posez leurs mains sur votre ventre et faites-le leur ressentir aussi.

-‘Maman comment le bébé est entré dans ton ventre ?’

-‘Comment le bébé va sortir de ton ventre ?’

-‘Comment il mange ?’

-‘Il dort en ce moment ?’

Apprêtez-vous… !! Il est fort probable que vous soyez sujette à une ribambelle de questions.

Encouragez votre conjoint et vos enfants à parler à bébé, à lui fredonner de belles chansons. Quand il naîtra, leurs voix lui seront familières.

Vous pouvez associer votre famille à une pléthore d’activités : aller aux échographies, deviner le sexe de bébé, chercher son prénom, faire son trousseau, préparer sa chambre, faire votre valise pour la maternité. Vos enfants seront fort probablement très excités à se prêter à ces jeux.

Durant votre grossesse, comme signifié plus haut, il est fort probable que vous ne soyez pas au top niveau de votre forme physique pour continuer à avoir les mêmes activités avec vos enfants. Communiquez, échangez avec eux pour compenser ce manque. Expliquez-leur que vous vous épuisez plus vite que d’habitude et que votre corps a besoin de plus de repos pour accueillir leur frère ou leur sœur en devenir.

Préparez vos enfants à l’arrivée du nouveau venu. Expliquez-leur que vous aurez besoin de récupérer après l’accouchement et qu’il va falloir qu’ils vous laissent vous reposer un petit peu par moment. Profitez-en pour leur dire que vous serez ravie qu’ils vous aident quand bébé sera là.

Que vos grossesses soient simples ou faciles à porter, vous avez désormais plein de billes pour qu’elles ne riment plus avec dépression, fatigue et lourdeur… mais plutôt avec joie, gaieté, bonheur et humour… Quand vous verrez bébé et que vous le tiendrez dans vos bras, vous n’aurez aucun doute sur le fait que le jeu en valait vraiment la chandelle !

Bonne grossesse à vous ! Et… courage 😉 !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le liker et à le partager !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

4 commentaires

  • Super article qui m’a beaucoup parlé. Surtout pour la lourdeur des derniers mois! Finalement si on cède à l’inquiétude au stade de la grossesse sans arriver à trouver en nous cette paix intérieure, la peur sera omnipresente quand il s’agira de penser aux fièvres, aux maladies et à tous les dangers potentiels de notre environnement. Et lorsque l’enfant sera née on pourrait se trouver éternellement piégé dans un engrenage d’angoisses…

    • Tout à fait Yowell 😉
      L’inquiétude est en définitive une mauvaise habitude du cerveau dont il faut se défaire sinon ce dernier recherchera toujours de nouvelles raisons de s’inquiéter.

  • Je suis un homme, mais j’ai pris le temps de vous lire et je vous avoue que jamais je n’avais imaginé que les femmes enduraient tout ça.

    J’espère que ces conseils me serviront

    Merci à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Join the 200,000+ designers who get our newsletter
weekly for your chance to win!
WANT A
FREE T-SHIRT?
Subscribe
We hate spam as much as you do, and you can unsubscribe anytime.
Get our best healthy recipes and nutrition tips straight to your inbox!
Get Healthy Now! Extra Health Updates
Sign Up
Your privacy is important to us
Get our best healthy recipes and nutrition tips straight to your inbox!
Get Healthy Now! Extra Health Updates
Sign Up
Your privacy is important to us