Une astuce pour se faire obéir avant de donner des ordres !

Vous êtes fatigué de lutter avec vos enfants pour qu’ils se brossent les dents, éteignent la télé, fassent leurs devoirs, rangent leurs jouets, prennent leur douche, aillent faire dodo… ?

Cet article va vous intéresser ! Je vous y partage une astuce incroyable qui vous donnera du repos. Si vous la mettez assidument en pratique, elle vous permettra de vous faire obéir avant même de donner des ordres… Et ceci dans la bonne humeur !

Je l’ai personnellement testée et j’ai vu une nette différence entre l’avant et l’après test.

En tant que parent, il est très facile de se retrouver dépourvu et submergé face aux luttes quotidiennes, à la résistance manifestée par les enfants pour exécuter de simples gestes. Si l’on n’y prend garde, l’atmosphère de la maisonnée peut aisément s’imprégner de stress, de tension, de colère…

Si vous êtes présentement confronté à une situation pareille, cette astuce vous aidera à faire accomplir à vos enfants, leurs tâches sans trop de discussions et même dans la bonne humeur. 

Calmez-vous donc, soufflez et souriez !

Ce remède miracle est pourtant tout simple, il consiste à instaurer des routines avec vos enfants ! 

Qu’est-ce qu’une routine ?

Selon le dictionnaire Larousse, « une routine est une habitude mécanique, irréfléchie, et qui résulte d’une succession d’actions répétées sans cesse. »

Afin de mieux se structurer, vos enfants ont besoin d’avoir un emploi du temps prédéfini avec des gestes organisés dans un ordre précis. Les actions à effectuer et leur succession étant connues à l’avance, vos petits peuvent donc s’adapter plus facilement aux différents changements d’activités. 

En tant qu’apprenants, vos enfants ont besoin d’être guidés et les routines sont une excellente manière de le faire. Une fois mises en place avec des gestes bien définis dans leur contenu et dans le temps, vos bouts d’choux seront en mesure de se situer dans une journée même sans savoir lire l’heure. 

Sachez que vers 3 ans, même si les enfants n’ont pas la notion du temps, ils ont la notion de succession d’activités et ils apprécient énormément le fait d’évoluer dans un environnement prévisible. 

5 bénéfices qu’apportent les routines

Des parents afro-américains affectueux et de mignons petits enfants riant allongés sur leur lit ensemble, une heureuse famille mixte mixte avec des enfants s'accouplant en s'amusant profiter de moments amusants dans la chambre, vue de dessus

Instaurer des routines permet de :

  • Créer un sentiment de sécurité chez votre enfant

Parce que les changements d’activités deviennent plus prévisibles. Votre petit sait à quoi s’attendre. Il ne sera pas pris au dépourvu pour passer à une activité qui le rebute ou lui fait peur et cela le rassure.

  • Apprendre à votre enfant à se canaliser et à se discipliner 

Qu’il soit heureux, triste, en colère, ennuyé ou emballé, votre enfant sait par exemple qu’il doit systématiquement se brosser les dents tous les matins. Cela parait évident en tant qu’adulte, mais tout n’est pas aussi trivial et réglé sur mesure dans le monde des enfants. 

  • Responsabiliser votre enfant

« Après chaque repas, je débarrasse la table comme un petit grand, sans que papa ou maman ne me le demande. »  

« Après avoir fini de jouer, je range tous mes jouets et je laisse la salle de jeu propre. »

Votre petit développe son autonomie et maîtrise tout doucement les prérequis d’une vie sociale épanouie.

  • Apprendre à votre enfant, le sens de l’organisation 

Eh oui ! Toute personne adulte bien organisée a inéluctablement des rituels. Retenez que les bonnes habitudes se prennent plus facilement dans l’enfance.

  • D’avoir la paix

Les tensions inutiles sont bannies. Le temps et l’espace sont mieux structurés. Les actions sont anticipées. Vos enfants se repèrent plus facilement dans le temps, effectuent leurs tâches automatiquement sans nécessairement recevoir d’instructions de votre part.

En pratique : comment définir des routines et les instaurer ?

Vous pouvez commencer par diviser vos journées en trois périodes et établir :

– Une  routine pour le matin ;

– Une routine pour le midi ;

– Et une routine pour le soir.

Définir vos rituels est un travail de réflexion et d’optimisation qui va vous demander un effort. Ne vous contentez pas de les avoir vaguement en tête, écrivez-les ! J’insiste ! Écrivez-les dans le détail. Voici le prix à payer pour avoir la paix ! Eh oui, la paix a un prix ! 🙂

  1. Prenez donc une feuille et un stylo et inscrivez pour chacune des trois périodes de la journée, toutes les tâches que votre enfant doit effectuer.
  2. Ordonnez ensuite ces différentes tâches 

Dans certaines familles, les matins on se brossera les dents avant de prendre le petit déjeuner, dans d’autres familles on fera l’inverse. 

Certains parents préfèreront doucher leurs enfants dès leur retour de l’école, d’autres le feront juste avant de les coucher. 

En matière de routine, les choix sont multiples.  Il n’y a pas une seule bonne et unique manière de procéder. A vous de définir l’ordre qui vous convient le mieux en fonction de vos contraintes et de vous y tenir. Votre expérience d’enfant vous inspirera sûrement. 

Une fois cet ordre clairement défini pour vous, inculquez-le à vos enfants : 

« Quand on se lève le matin, on se rince le visage, on dit bonjour à papa et à maman, on se brosse les dents, on se lave, on s’habille, on fait son lit, on prend son petit déjeuner, on s’apprête pour l’école et on part à l’école. »

La routine du soir pourrait être par exemple :

« Quand on rentre de l’école, on s’amuse, on prend sa douche, on fait ses devoirs, on mange, on se brosse les dents, on se raconte une histoire, on prie et on dort. »

Pour rendre cet exercice ludique, vous pouvez même faire un visuel coloré que vous collerez sur les armoires de vos enfants. Assurez-vous surtout qu’ils le comprennent tous peu importe leurs âges.

Une fois que vos enfants auront pris le pli, gare à vous si vous tentez de bruler les étapes de vos routines ! A 4 ans, mon fils me rappelait souvent à l’ordre lorsque j’essayais de le coucher sans lui raconter d’histoire. Il exigeait que je respecte absolument ma part du contrat  ! Dieu merci, il est plus indulgent aujourd’hui !

Une dose de persévérance est nécessaire !

Pour que vos routines soient efficaces, soyez constants, veillez à leur respect et respectez-les vous-même. Selon certains experts, une bonne habitude s’acquiert en 3 phases :

  • Phase 1 : La lune de miel

Vos enfants et vous êtes très motivés pour respecter les routines établies. Vous le faites donc avec plaisir et dans la bonne humeur.

  •  Phase 2 : La lutte

La motivation de vos enfants ainsi que la vôtre décroit. Des imprévus viennent tout chambouler. Vous trouvez vos routines contraignantes et vous êtes tentés d’abandonner. Pour remonter la pente, soyez conscient que cette étape fait du partie du processus et que malgré vos émotions négatives ou votre manque d’enthousiasme momentané, si vous restez disciplinés une fois, puis une autre fois encore, puis une autre fois… vous passerez le cap au bout d’un moment. Si en revanche vous flanchez, vos enfants en feront de même et ce sera un retour à la case départ !

  • Phase 3 : La « seconde nature »

Ca y est ! Vous avez persévéré et la nouvelle habitude est ancrée en vos enfants. Vos routines sont désormais des automatismes. Vos enfants sont disciplinés et le fait de les appliquer leur demande de moins en moins d’efforts. Vous savourez la beauté et la simplicité de la vie !

Retenez-le : Les bonnes habitudes s’acquièrent difficilement mais simplifient la vie, les mauvaises habitudes se prennent facilement mais compliquent la vie.

Contrôlez !

Pendant la phase de lune de miel et la phase de lutte, effectuez systématiquement des contrôles. Assurez-vous en particulier :

  1. Que votre enfant a fait ce qu’il avait à faire. 
  2. Qu’il l’a correctement fait. 

Ces contrôles vous permettront d’ancrer vos routines et de faire gagner votre petit en autonomie. Si votre bambin ne s’est pas correctement brossé les dents après son repas par exemple, il se pourrait qu’il ait encore besoin de votre assistance pour apprendre (dans ce cas, vous pourrez lui inculquer la bonne manière de faire) ou alors qu’il ait bâclé la tâche (dans ce cas, vous pourrez lui tirer les oreilles ;-)).  

Lorsque vos enfants auront complètement intégré leurs routines, vous pourrez espacer les contrôles. En revanche, ne les abandonnez jamais complètement sinon vous risquez d’avoir de mauvaises surprises.

Beautiful young dark skinned woman looking trough the magnifying glass

C’est la raison pour laquelle, j’aime bien effectuer des contrôles inopinés après que mes enfants se soient brossés les dents. La lampe torche de mon smartphone allumée, je les convoque tous : «  Les enfants, inspection des dents ! ». Je contrôle ensuite les unes après les autres, les incisives, les canines, les molaires… Le verdict est sans appel : si j’y vois du tartre, le concerné retourne se brosser les dents jusqu’à ce qu’elles soient propres.

Quelques conseils pour finir

Pour rendre vos routines plus sympathiques et moins contraignantes :

  • Vous pouvez annoncer quelques minutes à l’avance, les changements d’activités : « Les enfants, dans cinq minutes, il sera l’heure de réviser »
  • Vous pouvez vous montrer subtil : « Quelle histoire va-t-on bien lire ce soir ? ». Vous leur indiquez de la sorte que l’heure du dodo est arrivée. 
  • Encouragez vos enfants quand ils obéissent et respectent leurs routines : pourquoi pas des félicitations et des câlins ? Cela leur donnera des ailes pour recommencer encore et encore.  

Si vous avez déjà des rituels bien définis, bravo ! Si ce n’est pas encore le cas pour vous, pourquoi ne pas les mettre en place dès cette semaine ? Votre vie sera assurément plus simple. 

Cet article vous a été utile ? Faites-le savoir en commentaire.

Si vous l’avez aimé, n’hésitez pas à le liker et le partager 😉

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

7 commentaires

  • Cet article est très interessant. Toutefois mon et moi sommes medecins et des fois nous avons des urgences en même temps car lui est obstetricien et moi pediatre . Comment installer une routine alors que des srmaines on a un horaire de dingues.
    Merci déja de votre réponse

  • Superbe article. Nous en avons vraiment besoin. Dieu vous bénisse! En avant pour l’instauration des routines 🏃‍♀️🏃‍♀️🏃‍♀️🏃‍♀️

  • Hello Eunice ! Article très instructif. Cependant, j’ai une question : mon fils a 2 ans. Est-ce trop tôt pour commencer une routine avec lui ? Je doute qu’il comprenne et la mette en pratique.

    • Hello Esther, ça dépend de son niveau de compréhension… 🙂
      Faudra essayer et voir ce que ça donne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *