Transmettre des valeurs dès l’enfance : pourquoi est-ce si important ?

Comment transmettre des valeurs à ses enfants ?

  • J’entends des cris en provenance de la maison des voisins. Hermann et Eva se disputent ?
  •  Les enfants de cette famille sont de véritables phénomènes. Cette fois-ci, c’est Eva qui a volé les bijoux de sa mère et qui a porté la main sur cette dernière, lorsque sa mère a menacé de la dénoncer. Tout cela s’est passé sous le regard indifférent du père et sous celui du moqueur d’Hermann.
  • Quelle tristesse ! Cette famille n’a aucune notion des valeurs.

Avez-vous déjà vécu une scène similaire ?

Ce genre de scandales n’est que le pur reflet d’un déficit de valeurs au sein d’une cellule familiale. Comme le dit l’adage :

Venir d’une bonne famille, ce n’est pas grandir avec de l’argent. Venir d’une bonne famille, c’est être nourri par des principes et des valeurs. 

Les principes et les valeurs représentent des repères qui orientent, guident les choix et les décisions.

Lorsqu’au sein d’une famille, la valeur de l’honnêteté par exemple est profondément ancrée, ses membres savent, que quelles que soient les circonstances, voler n’est pas une option pour eux. Tous les parents ou presque aspirent à avoir des enfants honnêtes, respectueux, responsables, courageux…

Mais suffit-il juste de le vouloir pour que cela arrive ? Quels sont donc les secrets de ces parents qui arrivent à transmettre des valeurs à leur enfants ?

Le monde change, les valeurs restent immuables

Nous vivons dans un monde qui n’est pas le même que celui dans lequel nous avons grandi. Avec la révolution numérique, notre monde est aujourd’hui volatile, incertain, complexe et ambigu. Internet quoique très bénéfique reste une véritable jungle où l’on peut avoir accès à toutes sortes de contenus.

De ce fait, nos enfants sont bombardés et matraqués par cette multitude d’informations, de modes, de tendances, de modèles, de célébrités auxquelles ils s’identifient et qu’ils aiment imiter.

Il est donc plus que jamais crucial que nous communiquions à nos enfants, des principes de vie qui leur serviront de boussole pour naviguer à travers ces eaux parfois très troubles.

A ce propos, je vous recommande vivement cet article : 4 Figures que vous devez incarner pour vos enfants qui explique les différents rôles qu’un parent doit jouer pour son enfant.

Les valeurs forgent le caractère

En transmettant des valeurs à vos enfants, vous contribuez à leur forger un certain caractère. Vous construisez des personnes de conviction, des êtres qui oseront aller à contre-courant s’ils sont convaincus d’être dans le droit chemin.

Pour maximiser l’efficacité de cet apprentissage, rien de mieux que de commencer le plus tôt possible car :

 Les graines semées dans l’enfance développent de profondes racines. 

Stephen King

Salomon, le sage aussi le traduisait  dans le livre des Proverbes :

Instruis l’enfant selon la voie qu’il doit suivre, quand il sera grand, il ne s’en détournera pas. 

Proverbes 22:6

Gardez à l’esprit qu’un père, une mère représentent des repères pour un enfant.

Pour que vos enfants acquièrent vos valeurs, adopter une démarche méthodique vous sera d’une grande aide :

  1. Identifier celles qui sont incontournables pour vous ;
  2. Vous efforcer de les incarner quotidiennement ;
  3. Et enfin, les communiquer régulièrement à vos enfants.

Étape 1 : Identifiez les valeurs que vous souhaitez transmettre à vos enfants !

Vous conviendrez avec moi qu’il est difficile de transmettre ce que l’on ne sait pas avec exactitude, ce que l’on n’a pas distinctement identifié, d’où la nécessité de distinguer clairement les valeurs qui sont cruciales pour vous.

Je vais donc vous demander de faire un petit exercice pour y parvenir. Prenez une feuille de papier ou un bloc-notes, faites un brainstorming (de préférence avec votre conjoint si vous êtes en couple). Mettez-y toutes les valeurs que vous jugez importantes pour votre famille et pour vous.

  • L’honnêteté est-elle cruciale pour vous ? Si oui, marquez-la
  • Le respect de tous les hommes indépendamment de leur statut social, niveau intellectuel, religion, âge, etc. est-il fondamental pour vous ? Rajoutez-le à la liste
  • Le courage est-il capital pour vous ?
  • L’amour ?
  • L’humilité ?
  • La générosité ?

Posez sur cette feuille de papier tout ce qui reste important pour vous.

Les personnes qui ont lu cet article également lu :  Vidéo 37/52 Un secret pour avoir des enfants heureux

Dans une société par exemple, les valeurs sont clairement identifiées et incluse dans la culture d’entreprise. Cela peut être la simplicité, la transparence, la proximité avec le client… et chaque salarié se doit d’être le reflet de ces valeurs, dans ses relations non seulement avec ses collègues, mais aussi avec les clients, fournisseurs et partenaires.

A l’instar de l’entreprise, vous pouvez aussi élaborer une culture familiale avec les valeurs que vous aurez choisies et qui pourra servir aux générations futures.

Faites de vos valeurs une jolie affiche. Proclamez-les haut et fort vous-même et amenez vos enfants à en faire de même.

Étape 2 : Efforcez-vous d’incarner quotidiennement vos valeurs !

Vos enfants sont plus influencés par ce que vous faites que par ce que vous dites

 Dans la transmission des valeurs, s’il y a bien quelque chose qui ne fonctionne pas, c’est « Fais ce que je dis et non pas ce que je fais ».

Vos enfants vous observent pour avoir une idée de la manière dont ils doivent se comporter avec les autres et la manière dont ils doivent se servir des objets qui les entourent. C’est la raison pour laquelle, si vous souhaitez transmettre vos valeurs à vos enfants, vous devez vous efforcez de les incarner personnellement.

Eh oui ! Vous devez être un exemple pour vos enfants. En effet, lorsque nos agissements sont en adéquation avec nos valeurs, nous sommes cohérents, et nos enfants apprennent de manière beaucoup plus efficace. Ainsi, ils ont un exemple concret de ce qui est attendu d’eux et de la manière dont cela peut se traduire.


Mon expérience concernant le sens de la responsabilité et la loyauté

Un soir, j’ai commandé à travers une application, un repas qui devait nous être livré à la maison. Vu que je m’apprêtais à prendre ma douche, j’ai confié mon téléphone à mes deux plus grands enfants pour qu’ils confirment la commande au livreur lorsque ce dernier appellerait.

En sortant de la salle de bain, j’ai constaté des appels manqués : les enfants avaient abandonné le téléphone et le livreur avait très probablement annulé la commande. J’avais rêvé à ce repas et j’avais très faim. J’étais donc furieuse !

J’ai tout de suite rappelé le livreur :

  • Bonsoir M., je suis désolée, j’étais sous la douche lorsque vous avez appelé et je n’ai pas pu répondre à votre appel. Je voudrais vous confirmer la commande.
  • Désolée Madame, je viens de l’annuler et j’ai été affecté à une autre livraison. Si vous souhaitez toujours avoir votre repas, vous devez passer une autre commande dans l’application.

Passer une autre commande ?!!? Attendre 45 minutes de plus pour être livrée ?

Mes enfants étaient désolés et tout confus. Je savais que cela pouvait arriver à tout le monde d’oublier, mais vu que j’avais très faim et que j’étais en colère, je me suis mise à leur faire de vives remontrances.

J’ai été arrêté dans mon élan par une remarque de mon fils qui m’a laissée sans voix :
  • Pardon Maman ! Nous sommes désolés ! Je tenais toutefois à te dire que ton sens de la responsabilité m’a épaté ce soir. Je m’attendais à ce que tu dises au livreur que ma sœur et moi n’avions pas décroché son appel alors que tu nous avais confié ton téléphone. Tu lui as juste dit que tu étais sous la douche. Tu nous as couverts. Merci maman.

Comment vous sentez-vous, lorsque la personne contre qui vous êtes énervé vous fait un compliment ?

Gêné, confus, mal à l’aise ? Voici comment je me suis sentie. J’étais tout de même contente d’avoir incarné ces valeurs qui nous tiennent tant à cœur à mon mari et moi, dans l’éducation que nous donnons à nos enfants : le sens de la responsabilité et la loyauté, le fait de ne pas se défiler si facilement en exposant les autres.

Évaluez votre niveau d’incarnation de vos valeurs

  •  Sur une échelle de 0 à 10, à quel niveau incarnez-vous chacune de vos valeurs ? 
  • Que vous faut-il pour tendre vers 10/10 ? 

Prenez votre liste et répondez à ces deux questions pour chacune d’entre elles.

Incarner les valeurs, implique surtout le fait de les appliquer vous-même.   Si vous avez des doutes sur vos réponses, vous pouvez solliciter l’avis de vos proches. En outre, pour être sûr(e) que vous incarnez en tout temps les valeurs que vous-même avez définies, conservez votre liste et vérifier périodiquement que vous vous appliquez effectivement à les respecter.

Les personnes qui ont lu cet article également lu :  Rentrée scolaire : avant, pendant, après. Ce qu’il faut savoir pour bien la vivre !

A ce stade, il ne s’agit pas d’être parfait, il s’agit juste d’être plus conscient de vos propres agissements et de savoir comment les ajuster. Être conscient de vos propres limites vous permettra aussi d’être plus patient et plus tolérant envers vos enfants.

Étape 3 : Transmettez vos valeurs au quotidien à vos enfants

Voici quatre manières de le faire :

1. Soyez des modèles inspirants

Pour leur apprendre à parler avec respect

Commencez par leur parler et les traiter avec respect. De manière générale, adressez-vous avec respect à tout le monde (votre conjoint, votre nounou, votre voisin, votre boutiquier…). Quelle que soit l’intensité de votre colère, n’employez ni injures, ni gros mots, ni propos méprisants. Il arrive que les enfants fassent des gaffes et qu’ils se fassent gronder par leurs parents en des termes inappropriés ; ne tombez pas dans ce piège !

Pour leur inculquer le sens de la responsabilité et la patience

Vous pouvez les impliquer dans les tâches ménagères. Cela peut être la cuisine, le ménage… Essayez et vous verrez l’impact positif dans le développement de la responsabilité de vos enfants.

Ou encore, si vous voulez que vos enfants soient patients, vous devriez l’être vous-même. Cela suppose d’éviter de leur crier dessus quand ils ne font pas ce que vous voulez dans les délais ou de vous emporter si facilement avec votre entourage en leur présence.

2. Pratiquez avec vos enfants des activités qui font appel à vos valeurs

Supposons que vous souhaitez inculquer à vos enfants le sens de la générosité et du partage. Vous pouvez décider de faire avec eux périodiquement, le tri de leurs vêtements qui sont devenus trop petits et les offrir soit à des enfants moins âgés qu’eux, soit à des enfants démunis.

3. Offrez-leur des livres qui traitent de ces valeurs

Vous pouvez aussi au travers de la lecture, encourager vos enfants à développer vos valeurs en leur offrant des livres qui les prônent. Si vous souhaitez par exemple que votre enfant fasse preuve de résilience, vous pourriez lui offrir un livre dans lequel les personnages clés ont fait preuve de résilience.

4. Profitez des circonstances de la vie pour les instruire sur vos valeurs

Mon fils m’a un jour raconté que l’un de ses amis s’était fait punir à tort par sa maitresse, parce que des copains de classe avaient menti sur ce dernier. Mon fils était triste pour son ami.

  • Oh la laaa ! Le pauvre !
  • Et toi ? Qu’est-ce que tu as fait ?
  • Rien !
  • Tu aurais peut-être pu le défendre… dire à la maitresse qu’il n’avait rien fait de mal. Cela lui aurait peut-être évité d’être puni.
  • Ah oui ! C’est vrai ! Tu as raison maman ! La prochaine fois, je le ferai.
  • Quand on a un ami et qu’il se retrouve dans une situation difficile, il faut l’aider.

Voici une manière toute simple d’inculquer la loyauté à son enfant.

5. Créez vos répliques familiales pour transmettre vos valeurs

Vous pouvez enfin disposer de répliques familiales qui traduisent vos valeurs, vos principes et les répéter souvent à vos enfants. Dites par exemple :

Pour enseigner le courage :

Quand on a un grand travail à faire, on se dit « même pas peur » et on l’affronte.

Pour enseigner la persévérance :

Quand on échoue, on recommence. Et quand on échoue encore ? On recommence. Et quand on échoue encore ? On recommence… 

Pour enseigner la bonté :

Quand quelqu’un te fait du mal, tu lui fais du bien. Et s’il te fait du mal encore, tu lui fais du bien encore. Et quand il te fait du mal encore ? Tu lui fais du bien encore…  

Je ne parle bien entendu pas de situations d’abus ou de situations extrêmes.

Ne l’oubliez pas : la répétition est pédagogique !  Et ne sous-estimez surtout pas le pouvoir de vos répliques familiales : elles pourraient rester gravées dans la mémoire de vos enfants de longues années durant et même traverser plusieurs générations après vous.

Vous avez maintenant plusieurs billes pour transmettre vos valeurs à vos enfants, n’hésitez pas à en faire bon usage !

Et laissez-moi en commentaires, les valeurs qui comptent le plus pour vous.


Partager l'article :
 
  

3 commentaires

  • Un super beau article j’ai eu beaucoup de plaisir à le lire sincèrement. Mon petit coco a juste deux mois. J ai hâte qu’il grandisse. J ai tellement de belles choses à lui inculquer 💖
    Merci beaucoup Mme Eunice pour tous les merveils que vous faites aux quotidiens pour les parents avisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.