“Papa, Maman, d’où viennent les bébés ?” La réponse pour les 3 à 8 ans

Lorsque j’étais enceinte de mon quatrième fils, mes trois premiers enfants avaient respectivement 10 ans, 7 ans et 4 ans. Je me souviens avoir été bombardée de questions : “Maman, comment le bébé est-il entré dans ton ventre ?”, “Comment va t-il sortir ?”, “Est-ce qu’il nous entend ?”, “Comment fait-il pour manger ?”, “Est-ce qu’il fait pipi dans ton ventre ?”, “Il fait caca ?”…

Être confronté à des questions similaires aux deux premières, posées en toute innocence et à un moment auquel on s’y attend le moins est une situation plus qu’embarrassante. Comment y répondre sans faire allusion à la sexualité, ce sujet si délicat ? Comment y répondre lorsque la limite entre les informations qui pourraient être partagées avec nos enfants et celles qui ne seraient pas adaptées à leur âge, reste très floue pour nous leurs parents ?

Parler de sexualité avec ses enfants n’est point une tâche aisée

La réalité pour plusieurs d’entre nous est que nos parents ne nous ont pas parlé de sexualité. Nous nous retrouvons donc dépourvus lorsqu’il s’agit d’aborder les grandes questions avec nos enfants. La faute n’est toutefois pas à rejeter sur nos parents parce que leurs propres parents n’ont pas non plus abordé la question avec ces derniers. Les parents des parents de nos parents n’ont pas non plus abordé la question avec leurs enfants… Voici comment le cercle vicieux s’est perpétué au fil des générations.

Aujourd’hui avec l’abondance de médias divers et l’avènement d’internet, même dans les zones les plus enclavées/reculées du monde, les enfants sont très tôt exposés à de très nombreuses informations. Ces dernières ne sont pas toujours indiquées pour leur bonne éducation. A ce propos, je vous recommande vivement cet article dans lequel je vous explique 3 raisons pour lesquelles vous devriez parler de sexualité avec vos enfants et 10 canaux qui le feront à votre place si vous ne le faites pas.

Les enfants en grandissant se posent beaucoup de questions relatives à tous les domaines de la vie et donc à la sexualité aussi. Les questions relatives à la sexualité doivent donc être évoquées suffisamment tôt par les parents afin d’anticiper sur les mauvais conseils et les mauvaises influences auxquels sont exposés les enfants en grandissant.

Comprendre la psychologie des 3 à 8 ans

Entre 3 et 8 ans, un enfant ne réfléchit pas comme un adulte

Lorsque votre fille de 4 ans vous demande “D’où viennent les bébés ?” ou que votre fils de 8 ans vous interroge “Qu’est-ce qu’un préservatif ?”, ils ne s’imaginent tous les deux, absolument pas les scènes que votre cerveau d’adulte est capable de se représenter. Même si elles peuvent dérouter, les questions des enfants de cette tranche d’âge restent en général innocentes, candides, sans arrière-pensées aucunes. Alors, détendez-vous !

Entre 3 et 8 ans, les enfants s’interrogent surtout sur l’origine des bébés

Même si nous vivons dans une société qui vulgarise la sexualité et que nos enfants ont un mimétisme naturel qui peut parfois les pousser à reproduire ce qu’ils voient, il est important de savoir qu’entre 3 et 8 ans, un enfant n’est naturellement pas préoccupé par le sujet de la sexualité. Cela ne fait pas du tout partie de ses besoins fondamentaux.

Certes, son innocence naturelle va être percutée par ce qu’il voit ou entend autour de lui par le biais de la télé, d’internet, des affiches publicitaires, des conversations d’adultes, etc. et l’emmener à avoir certaines interrogations plus tôt que prévu mais les questions fondamentales qu’il se pose dans cette tranche d’âge restent essentiellement liées à l’origine des bébés. Et cela n’a rien avoir avec toutes les connotations de sensualité, de plaisir ou de dépravation associées au sexe.

Quelle démarche adopter pour l’éducation sexuelle de ses enfants ?

Les personnes qui ont lu cet article également lu :  [Vidéo 15/52] : Protégez vos enfants enfants des abus sexuels !

La faire au fil de l’eau

L’éducation sexuelle se fait à petite dose. Elle commence à la petite enfance et se poursuit jusqu’à l’adolescence. Elle ne consiste pas à convoquer son enfant et à lui dispenser un cours magistral sur le sujet.

Bien au contraire, vous devez aborder la question de manière décontractée en procurant des informations graduelles lors de simples causeries, au détour d’une promenade, lorsque vous jouez avec votre petit, lors de son bain…

Les informations doivent être adaptées à l’âge de votre enfant et vous devez vous atteler à répondre à ses questions sans en faire des mystères.

Donner des informations vraies et concises à son enfant

Si vous ne souhaitez pas que vos enfants vous racontent des craques, ne leur en racontez pas non plus :-). Les réponses du type : “C’est la cigogne apporte le bébé” ou encore celle qu’un de mes oncles m’avait donnée à l’époque : “C’est Dieu qui met le bébé dans le ventre de la maman pendant son sommeil”, ou encore “Le bébé sort du ventre de sa maman par la bouche”… sont toutes des craques à éviter.

Mentir à votre enfant revient à fragiliser la confiance que ce dernier a en vous et lui enseigne à vous mentir à son tour. En répondant à votre enfant, vous n’avez nul besoin de dévoiler tout votre savoir. En règle générale, une réponse concise conviendra à votre enfant.

Apprendre la notion d’intimité et de respect de l’intimité

Le véritable défi à relever pour chaque parent dans une société comme la nôtre est de donner une image positive et saine de la sexualité à son enfant. Le sexe ne doit pas être considéré comme un tabou, comme quelque chose de honteux, de sale, d’humiliant, de pervers. Bien au contraire, votre enfant doit comprendre que le sexe est quelque chose de précieux, de sacré et qui doit être considéré avec un grand respect.

Par conséquent, vous devez lui apprendre tout d’abord à respecter sa propre intimité en la préservant du regard et de l’approche d’autres personnes, à respecter celle des autres et faire en sorte que les autres respectent aussi sa propre intimité. Bref, votre petit doit se tenir à distance de toute activité visant à mettre à découvert l’intimité de qui que ce soit.

En outre, en lui faisant savoir que son intimité est quelque chose de précieux, vous devez encrer dans son esprit que « tout ce qui est précieux se garde jalousement à l’abri des regards, des voleurs et des profiteurs ».

Ce qu’il faut enseigner entre 3 et 8 ans

Apprendre à nommer les différentes parties du corps

A partir de 3 ans et même de 2 ans pour les plus précoces, lorsque votre bout de chou commence à prononcer ses premiers mots, vous pouvez lui apprendre à nommer les différentes parties de son corps, y compris ses parties génitales. Idéalement pendant son bain, vous pouvez les lui indiquer et les nommer comme un jeu.

Vous pouvez parler de “bouche”, de “nez”, de “bras” et aussi de “zizi” (ou de “kiki”) pour les petits garçons, et pour les petites filles de “zézette “, de “toto” qui sont également des parties du corps.

Vos enfants doivent également connaître les vrais noms de leurs organes génitaux. Pénis, testicules, vulve… sont des mots du dictionnaire et n’ont rien de vulgaire. Il vaut mieux que vos enfants les entendent pour la première fois de votre bouche plutôt que de bouches étrangères.

Vous pouvez enseigner ces termes de manière décontractée à vos enfants. Ne vous inquiétez pas : ce n’est pas parce que vous le ferez, qu’ils le répéteront à tort et à travers aux autres. Entre 3 et 8 ans, le sexe est le cadet des soucis d’un enfant normal.

Apprendre à couvrir les endroits secrets

En outre, vous devez faire clairement savoir à votre enfant que les parties couvertes par le maillot de bain sont strictement privées et ne doivent pas être montrées aux autres (zones couvertes par le slip pour les garçons et celles couvertes par le slip et le soutien-gorge pour les filles).

Les personnes qui ont lu cet article également lu :  Vidéo 19/52 : 4 Figures à incarner pour vos enfants

Si quelqu’un s’approche d’eux dans l’intention de les regarder il/elle doit dire « non ! » de façon catégorique, s’enfuir et vous alerter directement si vous êtes présent ou à votre retour (ou son autre parent, le cas échéant). Ainsi vous pourrez le préserver des prédateurs sexuels.

A ce propos, je vous recommande vivement cet article dans lequel, je vous explique comment vous pouvez protéger vos enfants des abus sexuels. De même, vous devez sensibiliser vos enfants pour qu’ils ne regardent pas les parties intimes d’autres enfants ou d’autres adultes. Cette retenue doit être réciproque.

Parties couvertes par le maillot eduquersonenfant

J’ai surpris mon enfant en train de jouer au docteur (ou à papa et maman)

Si vous surprenez votre enfant en train de s’inspecter ou de s’attoucher les parties génitales avec ses amis, ses voisins ou ses cousins, vous ne devez pas réagir de manière excessive au risque de le perturber intérieurement et de ne pas lui donner une image saine de la sexualité. Même si vous l’êtes, évitez de vous montrer très choqué, très offusqué ou très déçu. Entre 3 et 8 ans, il s’agit de jeux de curiosité et d’imitation.

Rappelez votre enfant à l’ordre en lui faisant comprendre qu’il vient de transgresser une règle et que cela ne doit plus se reproduire. S’il persiste, la récidive est plus liée à un problème d’obéissance qu’à un problème de perversion. Rappelez-vous : la sexualité ne fait pas partie de ses besoins fondamentaux. C’est donc plus sur la désobéissance que vous devrez vous focaliser.

Répondre concrètement aux questions embarrassantes

La règle est :

  • De leur renvoyer la question pour avoir une idée de ce qu’ils savent déjà sur le sujet ;
  • Et de répondre de façon naturelle et décontractée afin de préserver leur innocence.

D’où viennent les bébés ?

Une bonne attitude serait de demander : “A ton avis, d’où viennent-ils ?”, d’écouter votre bout d’chou et de lui expliquer que le bébé se forme et grandit dans un sac à l’intérieur du ventre de sa maman appelé “utérus”. Une fois prêt, il vient au monde.Cela pourrait vous sembler étrange mais, cette réponse est généralement satisfaisante pour un enfant entre 3 et 8 ans. Nul besoin d’en dire d’avantage.

Comment bébé sort-il du ventre de maman ?

Pareil ! Retournez-lui la question : “A ton avis, comment sort-il ?”

Ecoutez-le et donnez-lui la bonne réponse qui est que « Maman a un passage spécial entre ses jambes qui s’ouvre pour laisser sortir le bébé et qui se rétrécit après ». Vous pouvez même lui dire que le « passage spécial » s’appelle “le vagin” afin qu’il ne soit pas impressionné lorsqu’il entendra ce mot ailleurs, plus tard.

Qu’est-ce qu’un préservatif ?

Une maman m’a confié que sa fille de 8 ans lui a un jour demandé ce qu’était un préservatif ? Embarrassée intérieurement, elle lui renvoya l’ascenseur en lui demandant de manière décontractée, à quoi il servait à son avis. Sa fille lui répondit que son grand-frère lui avait dit que les préservatifs servaient à ne pas avoir d’enfants. La maman a donc confirmé l’information et cela s’est avéré suffisant pour la petite. Rassurez-vous, elle n’a pas demandé à quoi cela ressemble, comment cela s’utilise… Je vous vois venir… 🙂

En définitive, l’éducation sexuelle est un exercice auquel tout parent doit s’adonner pour préparer ses enfants dès le bas âge à faire face aux situations ambigües. Elle leur permet de savoir se tenir dans un monde de plus en plus complexe et pervers avec la montée en puissance d’images et de comportements malsains exhibés dans les médias.

Jouer la carte du tabou revient à abandonner l’enfant sans orientation. Lui en parler en revanche revient à le préparer à appréhender chaque situation avec tact et sagesse et ainsi à lui éviter de nombreux pièges.

A partir de 9 ans, vos enfants se poseront des questions plus poussées et nous verrons dans le prochain article, comment y répondre.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager et à me laisser en commentaire vos impressions.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

37 commentaires

  • Super, si l’enfant ne pose pas la question de ce genre devront nous anticiper ou en parler sans qu’il ne demande?

    • Oui le parent peut en parler. Une excellente manière de le faire c’est avec un livre, en le lisant à plusieurs reprises à son enfant : à 3 ans, à 4 ans, à 5 ans… En fonction de son âge et de son niveau de compréhension, les questions de l’enfant évolueront. J’aime beaucoup le livre “Dis-moi Comment fait-on les bébés ?” de Karine-Marie Amiot. Il est simple, beau et pudique 🙂

  • Merci madame pour ces informations tres intéressantes !
    Je peux avoir l’article qui traite de comment proteger l’enfant des abus ?

  • Merci maman Eunice,
    Un réel plaisir d’apprendre à vos côté. Dieu bénisse votre famille.

  • Que le Seigneur continue de vous éclairer par son Esprit Saint afin que vous continuez à nous édifier de la sorte pour le bien-être de nos boud’chous. Vraiment Merci merci pour vos précieux conseils et pour votre aide, Farmata

  • Merci maman. Je suis une jeune maman.cest un plaisir d’apprendre de vous. Ça va beaucoup m’aider.

  • Merci pour cet article qui présente des réponses claires et concrètes sur le sujet 🙂
    J’ai bien aimé le passage ” Si vous ne souhaitez pas que vos enfants vous racontent des craques, ne leur en racontez pas non plus ” C’est tellement vrai !
    Il est important de les considérer ces petits bouts et de leur permettre de se construire sur des bases solides dans tous les domaine de la vie <3

  • Merci infiniment. Mais je voudrais savoir comment rattraper les choses quand on a déjà distiller des craques à l’enfant?
    Aussi, je crois qu’il devait avoir la suite de l’article portant sur l’éducation sexuelle des enfants.

    • Hello Alice :-), il faut lui expliquer la vérité. Oui oui la suite arrive 😉

  • Bonjour Eunice,

    Merci pour ces conseils quotidiens. Que Dieu vous bénisse.

      • Merci je sais maintenant comment répondre a la fameuse question” papa comment on fait pour avoir un enfant, comment le bb vient dans le ventre des mamans”

        • Bonjour Dame TELHORO!
          J’ai bien aimé cet article ! Merci infiniment !
          Est-ce possible d’avoir vos articles en fichier pdf?

      • Merci je sais maintenant comment répondre a la fameuse question” papa comment on fait pour avoir un enfant, comment le bb vient dans le ventre des mamans”

  • Merci Eunice pour cette oeuvre excellente que vous accomplissez. Cet article me donne vraiment des idées de réponses à donner à ma fille sur ces questions sensibles.
    Dieu vous bénisse.

  • Merci maman Eunice, c’est vraiment intéressant 😍

  • Merci Eunice pour ce article, c’est plus qu’intéressant c’est parfait, merci pour toutes ces idées
    DIEU vous bénisse .

  • Merci beaucoup très éducatif pour nous mêmes parents d’abord ensuite les enfants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *