Ce que risquent vos enfants si au lieu de lire des livres, ils passent tout leur temps à…

fille-musique-herbe

… se distraire.

A l’ère de l’écran, il est de plus en plus courant de voir nos petits devant des téléphones, des jeux vidéos, des tablettes, des ordinateurs ou encore devant la télévision. Et ce comportement passant à l’excès devient un sérieux problème pour notre société car il est à la base de nombreux vices : déconcentration, mauvais résultats scolaires, mauvais comportements…

A propos d’écrans, je vous recommande d’ailleurs vivement cet article dans lequel j’aborde les dangers qu’ils peuvent représenter pour nos enfants.

Il est de moins en moins aisé de convaincre un enfant de s’adonner à la lecture. Et pourtant, peu lire ou ne pas du tout lire au profit du jeu et de la distraction comporte certains inconvénients.

1. L’appauvrissement de la capacité de concentration

Bon nombre de parents se plaignent d’avoir des enfants trop distraits. Dans une certaine mesure, il est tout à fait normal qu’un enfant soit facilement distrait. La concentration est en effet comme un muscle qui se travaille et aucun individu ne nait avec des muscles d’acier.

Votre enfant est totalement absorbé par son dessin animé préféré, vous y voyez de la concentration ? Détrompez-vous, ce type d’attention ne demande que très peu d’effort intellectuel.

Le livre, par le fait même qu’il demande un effort pour lire le mot exact, pour comprendre le message véhiculé permet à l’enfant de discipliner ses pensées, d’éliminer volontairement les sources de distraction et de se focaliser : c’est la réelle concentration.

Plus votre enfant y sera entrainé, plus facilement il se concentrera.

2. Moins de créativité

Dans un monde magnifique qui leur est décrit, les livres laissent la possibilité à nos enfants de deviner les circonstances : la pluie, le beau temps, le vent… et d’imaginer les personnages : frêles, corpulents, petits avec une voix aigüe, une voix grave…

3. Un vocabulaire pauvre

Quoi de mieux qu’un livre pour apprendre de nouveaux mots et expressions ? Au lieu d’utiliser le même mot chaque fois, s’ils lisent, vos enfants pourront aisément manier la langue française : employer  « minuscule », « microscopique », « infime » au lieu de « petit »…

Vous aurez l’occasion d’entendre des questions du genre : « Papa, que veut dire ‘’ambitieux’’ ? » Et vous vous ferez ainsi le plaisir d’instruire vos bouts de choux. On a tous déjà été séduit par des enfants s’exprimant avec aisance et dextérité, la lecture y est pour quelque chose.

4. Une faible culture générale et un manque d’intérêt pour l’apprentissage

Si vos enfants passent tout leur temps à jouer et à se distraire, ils ne développeront pas de goût pour l’effort intellectuel. Si en revanche, vous les habituez aux livres, vous les exposerez à un vaste champ de connaissances qui suscitera en eux une belle curiosité.

D’ailleurs on raconte de Jules Verne, cet écrivain français très connu pour ces œuvres évoquant les découvertes et les voyages, qu’il s’est beaucoup inspiré de ce qu’il a lu.

Et moi, c’est grâce à la lecture de mes enfants que je reçois des questions du genre : « Maman, est-ce que la baleine est un mammifère ? » (Au passage, la bonne réponse c’est oui ;-)) ou encore : « La tomate est-elle un fruit ou un légume ? » (Là par contre, allez vous-même chercher la réponse ! 😉).

Préparez-vous, vous aurez aussi droit à une multitude de questions qui vous rappelleront que vous ne savez pas tout.

5. Une faible capacité de réflexion et d’analyse

Vous voyez le nombre d’adultes qui ont aujourd’hui assez de mal à trouver les mots justes pour défendre leurs idées, à négocier, à convaincre et exprimer leurs émotions ? Sans doute, quelques livres supplémentaires auraient été d’une aide.

Si vos enfants prennent l’habitude de lire, il y a de fortes chances qu’ils soient demain des Hommes structurés qui défendront vaillamment leurs idées. Et c’est en partie grâce aux lectures qu’ils verront leur capacité de réflexion et d’analyse se développer.

La lecture, c’est le secret des champions intellectuels.

Vous désirez avoir des enfants éveillés, cultivés, qui s’expriment aisément à l’oral comme à l’écrit ? Encouragez-les à lire !

Pour toutes ces raisons, vos enfants doivent lire. Et c’est là que vous intervenez en tant que parent. Vous devez leur inculquer le goût de la lecture !

À partir de quel âge commencer ?

Ma réponse est directe : dès le berceau !

Dès leur bas âge, il faut commencer à ‘’nourrir’’ vos enfants de livres. N’ayez pas peur, il ne sera pas question de leur passer un Shakespeare ou un Molière !

Heureusement, il existe des livres en fonction de l’âge des enfants. Pour les bébés, il y a des livres de bain en plastique, des livres musicaux, des livres d’éveil sensoriel. Bébé pourra ainsi explorer des surfaces lisses, des surfaces rugueuses, etc.

Vous pouvez également leur acheter des livres cartonnés. Vous leur ferez ainsi découvrir l’univers des plantes, des animaux domestiques, des animaux sauvages… : ” Ça, c’est un lion ! ” Et vous rugissez : ” Roarrrrrr… ! ”

Votre bébé feuillette rapidement le livre ? Il tente de vous l’arracher ? Il essaie de le dévorer ? Il a même déchiré le livre ?  Ne vous offusquez pas, c’est sa manière à lui de lire. Et c’est plutôt bon signe, il apprécie ce moment. Un livre bien corné et déchiré à plusieurs endroits est un livre qui a été apprécié par votre bout d’chou. Répétez tout simplement à bébé qu’un livre ne se dévore pas au sens propre, il ne se dévore qu’au sens figuré.

Et préparez-vous-y psychologiquement : si vos enfants ont moins de 3 ans, ils déchireront très probablement ou feront des gribouillis dans leurs livres préférés ! Quand cela arrivera, pas la peine de les punir ou de les menacer. Abandonnez cette idée ! Si votre enfant amoche ses livres à cet âge, c’est la preuve qu’il est tout à fait normal. Enseignez-lui calmement qu’on ne déchire pas ses livres.

Comment concrètement inculquer le goût de la lecture à vos enfants ?

1. Lisez vous-même en présence de vos enfants

Il n’y a pas de meilleure technique que de les inspirer vous-même. Vous êtes le miroir à travers lequel vos enfants se voient, vous êtes leur star.

Si vos enfants vous voient lire, ils trouveront chic le fait de tenir un livre entre ses mains. Ils se diront : « La lecture, c’est sûrement la classe parce que papa et maman lisent souvent. »

2. Achetez régulièrement des livres à vos enfants

Donnez-vous cette discipline et conservez-la. Durant leurs premières années de vie, c’est surtout vous qui lirez des histoires à vos enfants. Dès que ces-derniers apprendront à lire, achetez-leur des bouquins en adéquation avec leur niveau scolaire. Faites lire vos enfants, corrigez-les et surtout encouragez leurs progrès. Pour l’avoir pratiqué à maintes reprises, je peux vous affirmer que cet exercice demande beaucoup de patience.

Gardez en tête qu’un livre est aussi un cadeau. Détrompez-vous, un cadeau qui fait plaisir n’est pas exclusivement un jouet. C’est Noël, c’est son anniversaire… ? Et bien voici une occasion parfaite pour l’intéresser aux livres, non ? S’il y a trois cadeaux à Noël, n’hésitez pas à rajouter un livre dans le paquet. Pensez-y aux prochaines festivités ! De plus, vous pouvez avoir des livres très intéressants à très bon marché.

3. Emmenez vos enfants dans des librairies

Vous pouvez également vous rendre de temps à autre dans une librairie avec vos enfants et leur permettre de choisir des livres.

Il y a toutefois une grande précaution à prendre dans l’achat de livres pour vos enfants. Lisez les livres que vous leur achetez et assurez-vous qu’ils communiquent les valeurs que vous désirez leur transmettre. Évitez les livres qui contiennent des grossièretés, des images terrifiantes ou qui parlent de monstres. Ceux-ci pourraient facilement installer la peur chez vos enfants ou alors en faire des champions en injures.

4. Les soirs : Installez une routine de lecture !

Il existe aussi ce moment précieux que les enfants aiment énormément : l’histoire du soir. Je l’utilise pour développer l’imagination et la créativité de mes enfants mais surtout pour leur inculquer des valeurs.

En la matière, la Bible reste ma référence et ma préférence.

En effet les récits qui y sont contenus fulminent d’exemples de courage, de générosité, de bonté, d’amour, de patience, de persévérance… J’en profite pour prier avec mes enfants. Ainsi, on fait d’une pierre, neuf coups.

Chemin faisant, il se pourrait que votre enfant vous demande de relire une histoire que vous lui avez déjà lue plusieurs fois :

« – Encore ce-livre ?

– Oui papa (ou maman) ! »

Alors de grâce, lisez-le de tout votre cœur comme si vous le faisiez pour la première fois. Imitez la voix des personnages, ressentez et transmettez leurs émotions. Tant que cela procure du plaisir à votre bout de chou, le jeu en vaut la chandelle.

N’attendez pas, allez-y dès ce soir !                                                                 

Vous avez maintenant toutes les billes pour inculquer le goût de la lecture à vos enfants. Si vous le faites déjà, c’est super !

Si vous n’avez en revanche aucun livre chez vous, pourquoi ne pas faire un tour à la librairie dès aujourd’hui pour en acheter un ? Offrez à votre fille ou à votre garçon un cadeau utile ! Et pourquoi ne pas en profiter pour en prendre un aussi pour maman ou pour papa, les super modèles ?

Si vous avez aimé cet article, je vous invite à le partager et à me laisser en commentaire, les histoires et les livres préférés de vos enfants.

Cliquez ici pour l’article en version vidéo.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

16 commentaires

    • Merci Eunice et du courrage pour ce travail que tu te mets sur toi de faire. C’est une vrai orientation que tu donnes pour développer l’intelligence chez nos enfants. Nos enfants doivent s’éloigner des écrans pour se rapprocher des livres et ça c’est vraiment notre responsabilité.
      Félicitations !

  • Très instructif et bien détaillé.
    J’ai aimé et compte l’appliquer avec bout de chou
    Thanks pour le partage d’expérience 🙏🏽🙏🏽🙏🏽

  • Merci Mme Eunice Telhoro,
    J’apprecie beaucoup votre blog
    comment faire alors si vous remarquez les enfants commencent à subir les mauvaises influences? l’ecole ou auprès des enfants du voisins?
    car là aussi dans nos sociétés actuelles, ca deviens un fléau ou les enfants ramassent du dehors pour les ramener au dedans….
    Merci deja pour vos bons conseils,

    • Bonjour Lauriane,

      Excellente question ! Les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs et c’est encore plus vrai pour les enfants. Mon avis est assez radical là-dessus. Si un parent remarque que l’environnement de son enfant exerce une mauvaise influence sur ce dernier, il doit absolument modifier l’environnement : ne pas laisser l’enfant aller chez les voisins, changer éventuellement d’école… Après, on vit dans un monde imparfait mais j’estime que tant que l’enfant est tout petit, il faut autant qu’on le peut, éviter de l’exposer à des comportements susceptibles de l’influencer négativement. Et ceci jusqu’à ce qu’il ait suffisamment de caractère et de discernement pour y faire face.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Join the 200,000+ designers who get our newsletter
weekly for your chance to win!
WANT A
FREE T-SHIRT?
Subscribe
We hate spam as much as you do, and you can unsubscribe anytime.
Get our best healthy recipes and nutrition tips straight to your inbox!
Get Healthy Now! Extra Health Updates
Sign Up
Your privacy is important to us
Get our best healthy recipes and nutrition tips straight to your inbox!
Get Healthy Now! Extra Health Updates
Sign Up
Your privacy is important to us